L'Histoire-géographie au lycée Saint-Exupéry de Brazzaville

L'Histoire-géographie au lycée Saint-Exupéry de Brazzaville

Club Sciences Po


Se préparer à Sciences-Po

Comment se préparer à Sciences-Po:

En vous suivant les cours du Club Sciences-Po

En vous suivant une formation en ligne : tremplin IEP

  • Elle est ouverte aux élèves de Première et de Terminale.
  • Elle est une formation labellisée IEP, prépare au concours commun et aux concours des IEP de Bordeaux, Grenoble et Paris
  • Elle est en ligne, 4 matières sont proposées: anglais, Histoire, culture générale et art du langage
  • Elle est payante

Les inscriptions sont ouvertes

 

Pour plus de renseignements

tremplin_brochure_web.pdf

Mélanie Garcia

Chargée de communication // Tremplin IEP

06.83.61.71.25

//tremplin-etudes-superieures.fr/

 

 

Il y a encore d'autres possibilités pour la préparation


06/09/2016
0 Poster un commentaire

Présentation des IEP

 

sciencespo_paris.jpgElèves de TES et élèves du club Sciences-Po

Jeudi 15 octobre 2015 (8h40-9h40)

Vendredi 16 octobre (7h45-8h40)

Présentation des IEP par Mme Chomienne, étudiante en master à l' IEP-Paris et effectuant son stage à l'ambassade de France à Brazzaville

Son parcours

Les modalités d'entrée

Le cursus

Les débouchés

Présentation Powerpoint

 


15/10/2015
0 Poster un commentaire

L’Afrique : de la conquête coloniale à l’émancipation

Histoire du continent africain: 2ème partie

L’Afrique de la conquête coloniale à l’émancipation

Le bassin du Congo : de l’exploration à l’indépendance

I. Les explorations du « continent mystérieux »
1.Qu’est-ce qui motive les explorateurs?

2. L’organisation des expéditions

3. Les grandes expéditions : quelques exemples

 

II. Le partage de l’Afrique

1.La conférence de Berlin

2. Les dynamiques impériales

3. La fièvre coloniale: Omdurman et Fachoda

 

III. Le système colonial

L’exemple de l’AEF

 

IV :  Les indépendances et leurs conséquences

L’exemple du Congo belge

Patrice Lumumba

 

Travail sur le film "Lumumba"

cinemaLumumba.pdf

 


25/01/2015
0 Poster un commentaire

Les traites atlantiques à travers le film Amistad

Sont étudiées les traites orientale, transsaharienne et atlantique : Quels sont les acteurs, les victimes et
les routes des traites? Quels sont les enjeux mémoriels aujourd'hui?


Nous travaillons sur un ensemble, de documents (cartes, enluminures arabes, plans de navires négriers, graphiques, gravures sur les plantations etc..)

et évoquons la traite à travers le destin  d'esclaves  comme Olaudah Equianou,Toussaint Louverture (documentaire) et Cinqué (film Amistad)

 

Le travail sur le film:

cinemaamistadSciencePo.docx

 

 


16/11/2014
0 Poster un commentaire

Le conflit israélo-arabe : pour une compréhension dépassionnée

 Comprendre la spécificité et la complexité du conflit israélo-arabe pour comprendre le Proche et Moyen-Orient : un foyer de conflit depuis la Première Guerre mondiale.

 

tableausynthetique.doc

 

 

 4 Points de méthode

1) Nécessité d’acquérir les outils –connaissances  à partir de documents (powerpoint)

  •         Cartes projetées : 1947/1948, après 1967, après les accords d’Oslo
  •         Cartes : Cisjordanie, avec ligne verte, dispositif de sécurité, zone A, b, c et colonies
  •         Déclaration Balfour (Première)
  •         Déclaration d’indépendance de Ben Gourion (analyse de l’argumentaire : droits historiques, droits religieux escamotés, droit international, rôle de la Shoah..)
  •         Charte nationale palestinienne
  •         Photographie Bill Clinton entre Ytzhak Rabin et Yasser Arafat

Un découpage chronologique montrera les origines, la naissance du problème palestinien, la radicalisation et le tournant de 1967, les acteurs extérieurs et  les échelles du conflit, le processus de paix et les difficultés rencontrées des deux cotés…

2) s’approprier le socle de  connaissances mais aussi s’inscrire dans une démarche historique (contextualiser, mettre en perspective, comparer, expliquer en confrontant les points de vue, initiation à une pensée plus complexe…)  pour avoir un point de vue argumenté, mener un débat et agir comme acteur en toute connaissances de cause.

Elle permet de décloisonner son univers et de se le réapproprier ultérieurement par la distanciation (par  rapport au vécu et aux brimades quotidiennes)

3) Une grille de lecture qui ne soit pas passionnée : articuler le conflit israélo-arabe aux problématiques censées déjà être maîtrisées:

  1. l’émergence des nationalismes  (programme de première) : sionisme et contexte de son émergence
  2. impérialisme : système colonial et décolonisation. conséquences de la 1ère guerre, mandat britannique,
  3. guerre froide :  conflit périphérique et recherche d’un nouvel ordre mondial,
  4. nouvelles donnes géopolitiques depuis 1979 : la montée de l’islamisme.
  5. changer d’échelle (environnement géopolitique, ceinture de protection, projection)

4) La mémoire n’est pas l’histoire.

  1. Eviter les pièges de la mémoire : amnésie, banalisation, sacralisation….

Mémoire nécessaire à la construction de l’identité du groupe. Appropriation du passé par un groupe social, ethnique…revisiter les passé pour légitimer le présent  et ses revendications. Chaque groupe, chaque nation (notion de nation, de nationalisme) invente sa tradition et a ses mythes fondateurs (parallèle avec la III République et la construction de son roman national par l’école). Il faut aussi savoir déconstruire les mythologies.

Concurrence de mémoires : une histoire cristallisée autour des alyot successives et au nom d’un droit naturel et historique, une histoire palestinienne cristallisée autour de la nakba

L’exemple des " évènements de 1948" est significatif : pour les uns la nakba et le plan prémédité de purification ethnique, nettoyage résultant d’un plan mûrement réfléchi et concerté (plan Dalet), pour les autres départ spontané à l’appel de la ligue arabe pour les autres. Complexité d’une situation révélée par les nouveaux historiens. Réalité plus contradictoire et  complexe

B. Rôle de l’historien face aux mémoires…vigilance, ne joue le jeu d’aucune mémoire tout en prenant conscience de leur intérêt et      nécessité

C. Les liens sont cependant indissociables entre mémoire et histoire

La mémoire peut être aussi source historique (témoignage de ceux qui ont fui)

 La mémoire peut être objet d’histoire, distinguer histoire et usage public de l’histoire (voir cours sur mémoire de la seconde guerre en France…

D. Rappelons cependant que l’objectivité absolue n’existe pas en histoire mais l’historien à un contrat de vérité avec son public. L’histoire      est interprétation/ reconstruction et l’écriture est essentielle mais validée par une méthode

 

Image3.jpg

 

Image1.jpg


16/11/2014
0 Poster un commentaire